mardi 12 avril 2011

Bérézina sur les rives du Var

Le club JTI a une pensée émue pour les proches de notre ami Claude Achille.
Claude était quelqu'un d'extrêmement gentil qui s'est battu jusqu'au bout pour essayer de faire vivre une activité wargame régulière sur Nice et sa région.
Il était présent régulièrement au stade
Charles Ehrmann pour animer son "club" du GSEM et il n'a jamais perdu courage devant certaines affluences très clairsemées.
On lui doit aussi l'organisation de plusieurs tournois durant le festival des jeux de Cannes. le dernier, celui de Combat Commander il y a 3 ans de ça a été le dernier qu'il a organisé.
Claude a succombé à une très longue maladie, il a hélas perdu cette dernière bataille.
Ayons une pensée pour lui.


Pas simple de jouer en double à Tactique !

D’un côté les novices Gg et Mikl qui ont pu approfondir leur connaissance du jeu en jouant une coalition d’armées russes (merci à Krys pour les figs) et anglaises (merci Denis) de l’autre, Krys et , un peu moins novices, avec deux armées françaises. Grande table avec villages au centre, spécificités nationales, les ordres, un général en chef dans chaque armée (niveau découverte + une infanterie d’élite) et défaite si perte de de 12 unités.

Les Ecossais de Denis

En début de partie nos français ont profité des erreurs de jeunesse (et de soutien) de nos adversaires pour mettre à mal leur cavalerie sur les ailes. Les Russes ont essayé d’attaquer deux batteries en vain.
Mes batteries viennent de repousser le premier assaut russe

Les positions se stabilisèrent jusqu’à ce que le fougueux Gg lance ses unités au centre de la table, au-delà de l’église, à l’attaque d’une des batteries de Krys. J’ai alors avancé une des miennes qui n’a rien fait au tir. Gg a alors eu tout le loisir de la détruire.

Le centre français
Il était passé ! J’ai senti que la partie commençait à basculer. J’ai alors voulu engager ma cavalerie qui patientait sur mon aîle gauche tandis que Krys ferraillait avec les britishs qui venaient appuyer Gg.La cavalerie française prête au combat
Au lieu d’envoyer mes montés au centre qui craquait, j’ai décidé de les lancer contre les restes de la cavalerie russe. Gg a senti venir le coup et s’est organisé en un soutien solide, j’ai lancé mon attaque … en deux tours j’ai été balayé. Le centre a craqué.

La cavalerie russe attend son heure.
Belle coordination pour les coalisés qui ont su exploiter la percée de Gg. Avec Krys, nous avons négligé de protéger la charnière de nos deux armées.
Juste avant la bataille, à gauche de l’église, la fragilité de notre centre était pourtant bien visible !
Nous aurions du placer de la cavalerie dans une position plus centrale. Pendant la partie j’ai trop cherché à consolider mon dispositif, il m'aurait aussi fallu exploiter le premier échec russe sur les batteries. Quant à Gg, en redoutable tacticien, il a vu la faiblesse de notre dispositif et a su en profiter.
Les russes s'accrochent au terrain.
Une bonne leçon, une chouette partie !)

En cliquant sur le lien de Cité en jeux, vous découvrirez la future couverture de la nouvelle édition de Tactique que Stéphane nous annonce pour bientôt :)))

Aucun commentaire:

Publier un commentaire