dimanche 20 novembre 2016

Figurines en bois à JTI

3 tables cette semaine :


Une table Command & Colors


avec des figurines bizarres
( cubiques et en bois,
si c'est pas une solution de fainéant,
je ne sais pas ce que c'est...  ;-)  ).

L'aile gauche des romains du consul Simonus
n'a pas résisté aux carthaginois
et à leurs nouveaux dés (pipés ?).

Carthage l'emporte !

Du classique au club :
C & C napo
avec André et Paolo.


 Un autre grand classique de JTI :
une table de DBM en 250 points
où nous jouions 2 contre 2.

 Les deux généraux carthaginois (oui, encore...)
de belles têtes de vainqueurs
vous ne trouvez pas ?
(et pourtant...)
Ils ont l'air fiers de leur flanc refusé.

 Tiens, en face aussi ils ont eu la même idée !
On se doutait bien que Jeff et Marco
étaient de vilains copieurs
mais Alexandre !!!
On l'a trouvé petit sur ce coup...


 Après une première phase sans beaucoup d'actions
( les macédoniens ayant placé le corps des compagnons
en marche de flanc n'avaient pas les moyens d'attaquer
et leurs adversaires carthaginois ne sachant où ce corps arriverait
attendaient aussi de le voir apparaître pour se mettre en mouvement).

On notera tout de même la ruse du général Marco
qui tentera d'appâter les lanciers carthaginois
en leur présentant les auxiliaires dans la plaine
(alors que le général commandant le corps
 était à l'autre bout du champ de bataille).
Les carthaginois, méfiants, ne tomberont pas dans le piège.
Heureusement pour eux car la marche de flanc
était (contre leurs attentes) prévue de ce côté !
(encore une ruse du général Marco ?)

On imagine aisément le massacre 
qui se serait produit si les lanciers 
s'étaient retrouvés attaqués sur leurs arrières
par les compagnons à cheval !

On l'imagine d'autant plus facilement
que le général des compagnons
obtiendra le même résultat
en chargeant lui-même les lanciers de face !

Il va, à lui seul, emporter le corps de lanciers !
(le rôle de ses camarades se résumera à couvrir ses flancs)

 Au centre,
des combats entre auxiliaires
qui ne donneront rien.

 "Venez nous chercher dans la broussaille si vous êtes des hommes !"
( Les mercenaires gaulois de carthage)

 Pendant ce temps, sur l'autre aile,
les carthaginois ont aussi lancé leur cavalerie à l'attaque
(Si, si, au fond à gauche, regardez bien ! )

C'est à ce moment que Marco 
(sans doute épuisé d'avoir tant rusé ;-) )
abandonnera Jeff aux commandes de l'armée
pour rentrer en macédoine.

Jeff reste seul pour encaisser le choc.
Mais sur cette aile là aussi, 
le général des macédoniens
va se montrer d'une vaillance à toute épreuve,
résistant à des attaques de flanc,
détruisant ses adversaires,
en étant pourtant débordé sur sa droite et sa gauche !


Vu l'heure tardive,
les carthaginois jettent l'éponge et s'avouent vaincus.

Cette fois, les généraux macédoniens 
(Ceux en chair et ceux en plomb !) 
étaient bien trop forts !

Nanardus

samedi 12 novembre 2016

Il y a du monde à JTI...mais il n'y a pas la lumière à tous les étages ! ;-)

Vendredi 4 novembre : 7 tables au club !

Vendredi 11 novembre : grosse journée mais sans électricité,
                                     les DBMistes du soir ont dû s'exiler à Mouans-Sartoux...

 Tactique (Napo)

 DBM 1
Alexandre face à Palmyre

 Les macédoniens
alignent toutes leurs troupes montées
pour faire face aux archers palmyriens.

Ils vont payer cher cette erreur,
leur cavalerie va se faire décimer par la pluie de flèches.

 Tandis que quelques troupes
occupent l'infanterie d'Alexandre
la bataille se décide ailleurs.

 Ailleurs c'est ici !
Remarquez que les hypaspistes (lanciers supérieurs) 
tentent de mettre leur grain de sel
mais ils vont, malheureusement,
se faire enfoncer par les montés lourds de palmyre.

 Les phalangistes n'ont rien à se mettre sous la dent.

Les derniers survivants vont bientôt périr face aux cataphractes.

Palmyre remporte la victoire !

 DBM 2
Huns face à Romains patriciens


 Profitant du manque d'expérience
du consul romain,
Attila attaque les barbares de l'armée patricienne
et les met en déroute.

 Les huns,
faisant preuve d'une confiance absolue
vont se montrer énormément
valeureux au combat durant cette bataille.

Les romains n'avaient pas besoin de ça...

Attila est vainqueur :
encore un coin où l'herbe ne repoussera plus... ;-)


 DBM 3
croisés face à Romains patriciens

 Chevaliers face à chevaliers : 
à ce petit jeu ce sont les romains de Marcus Impétus
qui prendront l'avantage.

Les chevaliers à pied croisés
tenteront bien de percer le centre romain
mais ne parviendront pas à renverser la vapeur à temps.

 "Y'a un truc qui m'gratte depuis le début."


 FOW 1
FOW 2

 Batman
(version pizza)

La règle semble avoir du potentiel.

Vendredi 11, les copains ayant joué en nombre au club (sans lumière)
les DBMistes jouaient à Mouans-Sartoux à côté des joueurs de Magic
(un des meilleurs jeux du monde avec DBM bien sûr !  :-)

 DBM
Alexandre face aux daces
 Attention, peinture fraîche !!!
Jeff a terminé de peindre son armée en moins de 4 mois !
Admirez !

 La phalange

 Les bagages

 Les peltastes thraces

 La cavalerie thessalienne

Marco et Nanardus
incapables de rivaliser avec Jeff en terme de vitesse de peinture
vont lutter contre leur frustration
en collant une grosse tôle à celui-ci.  ;-)

 Sur l'aile gauche,
Nanardus, à la tête des troupes légères daces,
met la pression à la cavalerie thessalienne 
restée en couverture des bagages.

Celle-ci se fera tuer sur place plutôt que de céder le passage;

Au centre,
les adversaires se neutralisent.
Les peltastes thraces
n'osant pas quitter la protection du terrain accidenté
pour affronter les daces armés des terrifiantes falx dans la plaine !
Et les daces 
n'osant pas s'engager dans les broussailles 
où ils perdraient l'avantage...

A droite,
les macédoniens lancent une charge des compagnons
accompagnés d'Alexandre lui-même
sur les guerriers daces déployés dans la plaine.

L'idée est bonne
mais son exécution laissera à désirer...

La phalange, 
en avançant  pour tenter d'appuyer cette attaque,
va se retrouver derrière les compagnons et la cavalerie légère.
Ceux-ci,
sauvagement repoussés par l'allié Sarmate
(venu opportunément couvrir les guerriers)
vont partir en déroute
et entrainer la phalange avec eux.

Une partie des phalangistes,
bousculés par leur propre cavalerie,
abandonnent leurs piques 
pour tenter de sauver leurs vies en courant.

L'armée macédonienne tient encore malgré tout
mais la mort brutale d'Alexandre le grand
qui s'était enfoncé dans les rangs daces
va achever de miner le moral des troupes.

C'est la fin,
la Dacie ne deviendra pas une province de l'empire d'Alexandre !

Nanardus

dimanche 30 octobre 2016

Tu aimes les spectacles de gladiateurs ?

5 tables au club ce vendredi

(dont 3 de DBM qui avait donc la majorité !
On aurait dû demander à voter des trucs, n'importe quoi
mais quelque chose !) :



1ère table DBM
où Niko (romains patriciens)
initiait Michel (Perses sassanides)
et exerçait son droit de cuissage...

Une seule image,
celle de l'attaque principale 
des sassanides commandés par Michel.
L'attaque est bien menée,
les perses sont en surnombre et débordent leurs adversaires
ils se payent même le luxe d'avoir réussi à intégrer 
une unité d'éléphants dans leur ligne de bataille
(le must pour piétiner des goths impétueux !).

La partie d'initiation de Michel
ressemble à un rêve
mais va se transformer en cauchemar !

Une unité de goths va mettre en pièces le général en chef sassanide
(imprudemment engagé en première ligne)
entraînant la démoralisation du corps
qui va s'enfuir, découvrant le flanc d'un second général
qui va se faire détruire à son tour
entraînant la démoralisation d'un 2ème corps
et de l'armée dans son ensemble !

Avec seulement 3 unités détruites (dont 2 généraux)
les perses perdent la partie
alors que la position leur était favorable,
dommage pour Michel
qui avait pourtant bien pensé son engagement
et aurait mérité d'avoir plus de réussite.

Mais le meilleur plan du monde ne vaut rien
si les troupes ne se battent pas avec ardeur...

Espérons que ce résultat ne cassera pas la motivation
de notre nouvelle recrue
(et qu'il pensera à jouer avec des dés pipés comme nous tous...).


La 2ème table DBM
où Francky, de retour au club après une courte absence de 1 an 1/2,
avait décidé de laisser toutes ses chances à Marco
en se pointant avec une armée abasside
(direction assistée, moteur V8, allume cigare en option)
alors que son adversaire jouait
 la poussive armée romaine des débuts de l'empire.

Alain Prost au volant de la formule 1 de DBM
s'élance face à la 2 CV romaine.
Qui va l'emporter ????

A la surprise générale,
et malgré une marche de flanc réussie du sarmate,
Marco se fait marcher dessus et perd la bataille !

Avis aux amateurs de suspense :
la semaine prochaine Francky affrontera sur un ring de boxe
(avec une main attachée dans le dos et les yeux bandés)
Mike Tyson armé d'un gourdin !  ;-)

Les paris sont ouverts !


Une table d'initiation C&C Napo

Je laisse la parole à Francky (l'autre pas celui de la formule 1) :

bilan de la soirée

André french vs russe Franck : 10/9 sur le fil
retour
Franck french vs russe André : 10/5 partie perdue dès le début, avec
aucune carte jouable du début jusqu'à la fin. Et les réductions du
nombre de carte du aux carrés n'étaient même pas nécessaire. C'est
pas agréable de subir presque toute la partie même avec quelques
jolies contre.

donc j'ai fait découverte de C&CN pour la première fois en tant que
joueur.

Franck
 
Une jolie table saga
en Amérique du nord
(Vikings contre indiens je suppose).

Notez que les indiens
(qui avaient certainement confondu le jeu avec Blood Bowl)
avaient amené leur pom pom girl.

La 3ème table DBM
où Nanardus était censé montrer à Jeff
comment on peut battre une armée gauloise
avec des macédoniens...

Démonstration :
1/ on attaque les troupes fragiles qui tiennent le flanc des guerriers

2/ une fois le ménage fait,
on prend les guerriers de flanc.

3/ on écrase les renforts qui se pointent.

Ah oui, j'oubliais un détail !
4 / On évite de laisser sa phalange se faire agripper par le reste
des guerriers gaulois avant d'avoir terminé le boulot.

Je pense que Jeff a bien compris ma leçon,
c'est même lui qui m'a expliqué qu'il ne fallait pas oublier le point 4
si l'on voulait que la recette fonctionne correctement...   ;-)

Nanardus



jeudi 20 octobre 2016

L'arme ultime découverte à JTI !

Ce vendredi, pas mal de tables au club :


 Une table SAGA
russes à gauche 
face à vikings à droite.

 Gros plan
où l'on aperçoit les lâches combattants russes
planqués dans un terrain
qui observent le passage tout en finesse
des berserkers vikings.

Les vikings miseront tout sur un gros corps à corps
(on se demande bien pourquoi...des gens aussi subtils)
mais vont monstrueusement foirer les combats
( consommation excessive de boissons alcoolisées 
pour se donner du courage avant la bataille peut-être ?)
et vont perdre la partie...

 Je laisse la parole à Igins :

 Nous avons joué une petite partie avec Simon de Saga. Elle opposait les Pagan Rus aux Vikings. 6 points de chaque côté. Le scénario "Dieux reconnaîtra les siens" a été choisi et les décors mis en place. Colline sur la gauche des vikings, forêt sur la droite et un terrain rocailleux au centre, choisi et très vite investi par ces satanés pagan Rus. La partie se déroulait en 6 tours, les figurines éliminées pouvaient revenir et seuls celles éliminées en corps à corps étaient comptabilisés pour définir le vainqueur.

Les pagan rus alignaient deux grosses unités de gardes. Ca pique ! 16 dés d'attaques de base. Une de chaque côté. Au milieu des levées, des guerriers et le seigneur. Les vikings se répartissaient un peu plus sur la table de jeu. Objectif pour eux, foncer partout et venir le plus vite possible au corps à corps. C'était sans compter une capacité Saga de ces enfoi... qui donne beaucoup, beaucoup de fatigue à une unité esseulée. La montée des vikings fut alors sacrément ralentie. Qu'à cela ne tienne, les bersékers arrivaient tout de même au contact au centre de la table avec l'une des deux grosses unités de gardes. Suivie de prés par le seigneur laurentarlargson et ses gardes, les bersékers avaient comme mission d'affaiblir le plus possible l'ennemi. Avec deux pagan rus sur le carreau contre 4 bersekers, la mission fut à moitié réussie. Mais le plus dur n'était pas encore passé. A peine débarrassé des berséker, les 6 gardes restant prirent de face le seigneur vikings et ses acolythes, chargés à mort de capacité saga "qui piquent". Et là, magnifique. Je jetai un sceau de dés pour ne faire que 3 touches.... Aï ! Du coup, le seigneur dépité reparti au milieu des morts. Il fallu attendre quelques tours pour que d'autres gardes viennent anéantir les levées, les gardes restant et quelques autres pagan rus de passage. Mais l'issu de la bataille était déjà presque scélée et la victoire des pagan rus qui vinrent dézinguer une troupe de guerriers franchement rentrée en jeu, se faisait jour. Le tour 6 arriva, les deux camps achevèrent les blessés mais les pagan rus avaient gagné, avec même de la marge. Les vikings ne leur en tenaient pas rigueur car l'essentiel était bien de s'être mis sur la tête, non ?

Igins

 Encore du FOW
pour Paolo qui n'en finit pas de découvrir cette règle.
Il joue ses allemands face aux russes de G.

 Une photo exceptionnelle :
El Présidente en train de réfléchir !
(à la meilleure manière de faire encore plus de 1 aux dés ? ;-)  )

 Une table Napo (tactique)
sur un scénario de JB où l'armée située à droite
(le long de la rivière)
tentait de sauver des chariots 
contenant des éléments primordiaux pour leur armée
( bagages et cartes d'état major ont étés évoqués
mais, bizarrement,
les spectateurs présents trouveront plus crédible
l'idée de tonneaux de boissons alcoolisées...).

 Une table DBM
où Nanardus (enrhumé)
avait laissé la place à Markix à la tête des gaulois
face à Jeff le Grand et ses macédoniens.

 Les masses gauloises se jettent en avant,
leur flanc droit tenu par les puissants gaesatis
( warband supérieure ).
 
 Sur la gauche gauloise,
les compagnons 
espèrent écraser la faible cavalerie gauloise
pour attaquer ensuite le flanc des guerriers gaulois.

Mais c'est " l'arroseur arrosé ":
le général en chef gaulois
réussit à prendre les compagnons de flanc et fait un carnage...

 Au centre,
les gaulois sont ravis :
ils ont de l'infanterie lourde à croquer ! :-)

 Miam ! Miam !

 Sur la droite
les warbans sup occupent
un gros corps macédonien.


Fin de la bataille :
les gaulois vont percer les rangs des phalangistes
et remporter la victoire !
Vae victis !

Petite devinette : 
"Quand les gaulois de Markix 
affrontent les macédoniens de Jeff, qui gagne ?"

Réponse : C'est Nanardus !!!
                En effet, utilisant l'arme bactériologique,
                celui-ci est parvenu à faire choper le rhume à ses deux potes de jeu ! ;-)

Ce n'est plus Vae Victis mais Vive les Virus !  ;-)

Nanardsniiifff