lundi 31 décembre 2018

Vendredi 21 décembre, on termine 2018 en beauté chez JTI !!!

Avant-dernier vendredi de jeu avant de passer en 2019
dans "le plus beau club de jeu de la côte d'azur".  :-)

 JB face à Paolo
sur une table Impétus
malgré l'absence de Boris
qui avait introduit la règle au club.

 JB avait convié
un de ses potes à assister à la soirée.
On n'est pas sûrs
de ne pas être passés pour des fous
ou pour le moins pour des gens 
aux occupations très bizarres... ;-)

 Une table Mare Nostrum

 qui regroupait une bonne bande
de cinq joueurs.

Je n'ai pas bien suivi le dénouement
mais G semblait proche de la victoire
quand Stef s'est mis à lui flanquer 
des bâtons dans les roues.

 Une table Infinity :

 Je ne sais pas qui a gagné

 mais il y a un qui avait fait
du beau boulot de peinture !

 Une table
du "jeu que j'me rappelle jamais le nom"
(les copains ne pourront pas terminer leur partie
car les DBMistes devront quitter les lieux avec la clef...
encore sorry les gars !)

 Gros plan.

 Et pour finir,
une table DBM
sur laquelle va se dérouler
une des plus belles parties de l'année 2018
sans que les copains des autres tables 
ne s'en rendent compte. :-(

(Faut dire à leur décharge 
qu'il ne s'est rien passé 
pendant une bonne partie de la soirée
mais l'attente en valait la peine !)

Gilles jouait les Lydiens
(Vous connaissez, 
"riche comme Crésus" ?
et bien c'est son armée !)

Nanardus jouait une armée Dace.

 Aile droite Dace :
Gilles y avait placé un gros corps d'auxiliaires.

 En face,
pour bien prévenir Gilles
qu'une embuscade de psiloïs supérieurs
était en place dans la colline,
Nanardus avait déployé
3 Kollossus Red-Block
offerts par Vaïk
et équipés de lance-flammes !

( Merci Vaïk, ils ont un look d'enfer !  :-) )

En plus, perturbé par leur présence,
Gilles s'est approché sans méfiance
et est tombé dans l'embuscade...
(il n'y a vu que du feu ?!?  ;-)  )

 Centre droit Dace :
les lydiens avaient placé leur infanterie lourde
( lanciers irréguliers ordinaires )

 face aux bandes guerrières daces
pour qui ils représentent une cible de choix
( en même temps, vu qu'elles constituent
le gros de l'armée dace, dur pour les lydiens
de ne pas les trouver en face...)

 Centre gauche dace :
les lydiens ont déployée leur puissante cavalerie
(réguliers chevaliers fast)
qui peuvent ne faire qu'une bouchée 
des guerriers daces...

Heureusement,
Nanardus avait déployé son allié sarmate
( lui aussi constitué de chevaliers fast )
devant ses guerriers
afin de les couvrir
( enfin, pas tous car ceux face aux lanciers
ne sont pas protégés par les sarmates... :-(  ).

Ceux-ci se révéleront non fiables
et refuseront de se mêler à la bataille
empêchant les daces de lancer une offensive
et laissant les lydiens face à un dilemme :

1. Laisser les troupes en place et jouer la partie
 en ne déplaçant que quelques tirailleurs 
pour optimiser le dispositif.

2. Envisager un mouvement d'envergure 
avec sa cavalerie pour attaquer
les guerriers daces exposés
ce qui pourrait lui offrir la victoire
mais laisserait un trou 
dans sa ligne de bataille
( impossible à combler avec ses lanciers
peu habitués à manoeuvrer)
que la cavalerie légère dace
ou le sarmate éventuellement redevenu fiable trop tôt
pourraient exploiter...

 Gilles prendra finalement l'option 1
en laissant sa cavalerie face au sarmate.

Ce qui donnera une très longue
première partie de bataille
pendant laquelle il renforcera son dispositif
dans le bois situé face à l'aile gauche dace
afin d'éviter que Nanardus n'en prenne possession.

 Notez le groupe de tirailleurs daces
face au bois,
ils ne pourront du coup
rien faire de décisif...

Par contre,
 leurs camarades cavaliers légers
joueront un rôle clef
( en particulier l'élément du général )
en pulvérisant les cavaliers légers lydiens
qui failliront à leur mission
de tenir le flanc de la cavalerie lourde.

 Le sarmate, enfin redevenu fiable,
saute à la gorge des cavaliers lydiens,
les repousse dans un assaut impétueux,
laissant le général lydien en mauvaise posture
(isolé en avant avec deux débords contre lui).

Nanardus,
(se souvenant d'avoir subit
le même sort avec ses vikings 
face à Niko )
s'empressera de fracasser le général lydien
( un petit 5/2 aux dés :-) )
ce qui désorganisera
le corps de cavalerie lydienne 
pour le reste de la bataille
( mais ne l'empêchera pas
de démoraliser les sarmates
et de faire des dégâts 
dans les rangs des guerriers daces
placés derrière...).

 Le général dace
fait le vide devant lui
( le troisième élément de cavaliers légers
le plus à droite, cape orangée ).

 Les lanciers lydiens
et les guerriers daces
vont en venir aux mains.

C'est beau, les lignes n'ont pas encore 
été mises en désordre par les combats... :-)

 Côté droit,
les auxiliaires lydiens
sont surpris de trouver la colline 
occupée par des tirailleurs daces en embuscade.
Les deux camps vont
(globalement) se neutraliser mutuellement...

 Petite image des cavaliers lydiens
(toujours sans général pour les commander)
en train d'achever le corps allié sarmate
et de croquer quelques guerriers daces dans la foulée.

 Ce n'est pas bon pour Nanardus
car en plus les combats lanciers/guerriers
tournent depuis un moment en faveur des lydiens
contrairement à ce qu'il espérait...

( En gros, sur les 3 rangs de guerriers engagés,
seul le dernier est encore là
alors que les lydiens n'ont perdu que 2 éléments de lanciers...)

Nanardus a perdu 23 éléments
(pour vous donner une idée,
l'armée de Gilles démoralise à 21 éléments perdus)
et l'armée dace n'est plus qu'à 2 éléments et demi
de la démoralisation !

 Par contre,Gilles,
bien qu'aillant perdu son corps de montés
est encore loin d'être démoralisé.

Nanardus voyant que la partie
tourne mal pour lui
tente alors le tout pour le tout
et envoie ses derniers rangs de guerriers
à l'assaut des lignes de lanciers 
mis en désordre par les combats précédents.

Si ses guerriers s'écrasent sur le mur de boucliers 
(et de lances !) des lydiens
c'est terminé pour lui.

 Mais les guerriers daces,
voyant que leur général en chef
donne lui aussi de sa personne
en attaquant également les rangs lydiens,
vont (enfin!) faire preuve de combativité

 et miraculeusement emporter 
(malgré leur faible nombre)
 les lignes épuisées des lanciers lydiens !!!

10 pertes en un tour de jeu !!!

Si ça c'est pas un rebondissement !

Victoire à l'arrache des daces !!!


C'est une victoire à la Pyrrhus bien entendu,
44 éléments ne sont plus sur la table,
elle est "pleine de vide"...les pertes daces sont énormes
mais c'est une victoire quand même !

Comme quoi, comme l'a si bien dit Gilles :
"Tant que l'on est vivant, on n'est pas encore mort !"

Nanardus "Ratelman" 

(cherchez, vous comprendrez pourquoi 
le ratel est l'animal fétiche de Nanardus  ;-) )



"-Les hommes ne sauront-ils jamais lorsqu'ils sont vaincus ?
  -Le saurais-tu Quintus, le saurais-je ?"
                                        Gladiator (scène quarante-douze)


En tout cas, Nanardus lui ne le savait pas... ;-)

Merci Gillou pour cette partie mémorable
qui clôture parfaitement l'année 2018.  :-)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire