dimanche 30 avril 2017

L'empire contre attaque ( 2 fois) !

Pas mal de monde cette semaine au club.

5 tables en tout :

3 tables rien que sur Command & Colors napo

 dans le cadre de la campagne en cours.

A4 Thierry contre B7 Baz, scénario Dennewitz Français contre Prussiens.

Aller : A4 Thierry Français, victoire 1 pt (2 bannières perdues) / B7 Baz Prussien, défaite (7 bannières perdues)
Retour : B7 Baz Français, victoire 1 pt (4 bannières perdues) / A4 Thierry Prussien, défaite (7 bannières perdues)

Soirée difficile pour ma part où j'ai été bien moins inspirée qu'à la première ronde. Thierry a été solide, il connait très bien la règle maintenant et commet très peu d'erreurs. Jouant le français, il a su attendre son heure pendant que je m'empêtrais dans des mouvements inutiles et finalement contre-productifs , je n'ai jamais su prendre l'initiative et des combats désastreux ne m'ont pas aidé.
Au match retour, j'ai sué sang et eau pour venir à bout de Thierry qui défendait bien ses positions et minimisait tous les risques. Je me suis précipité dans une charge de cavalerie médiocre, mal coordonnée avec mes soutiens d'infanterie et d'artillerie et il a fallu faire violence avec mes leaders et unités de ligne pour arracher la dernière bannières (je ne parle même pas d'une inefficacité au combat qui confine au sort vaudou). Thierry l'emporte donc et c'est mérité.
Il faudra faire bien mieux la prochaine fois...

@+
bazinski


 Les parties sont tendues

André A2/Massimo B8 scénario MD17 Messkirch 5 may 1800

Aller: André A2 Français, victoire 1pt (6 bannières perdues) Massimo B8 défaite (7 bannières perdues)
Retour: André A2 Alliés, victoire 1pt (4 bannières perdues) Massimo B8 défaite (7 bannières perdues)
Total: Massi équipe B 0 pt -14 , André équipe A 2 pts -10

Ce scénario est très intéressant mais il ne tolère aucune faute côté Français.
Massi s'est montré un adversaire redoutable, il a souvent pris l'initiative, ça a été payant côté Autrichien mais côté Français ses attaques sur les ailes manquaient de préparations, ce qui m'a permis de rétablir la situation à mon avantage.
Merci à Massi pour ces 2 belles parties.
A+
André


on ne sait pas encore
qui sortira vainqueur de cette histoire

Je reviens comme promis sur les deux batailles d'hier soir entre moi et JB.
La première fut terrible et j'ai rarement terminé avec aussi peu de troupes; sachant que celles qui restaient sur le plateau de jeu n'étaient composées que d'un seul bloc. Vous comprendrez alors la rage que j'avais d'avoir mené 6 - 4 et de n'avoir jamais pu terminé une unité anglais fuyant sans arrêt.
Dans cette première partie de Bussaco, j'ai tout de suite avec les français attaqué sur le flan gauche et vite fait le ménage ce qui ma permis de prendre de l'avance. Mais JB a très bien su se sauver. Il a ensuite attaqué lui sur la droite mais là aussi j'ai pu répondre et lui faire les pertes nécessaires pour toucher la victoire du bout des doigts. C'est à partir de mais là que ça c'est compliqué ! Impossible de terminer la partie. Dés que je lançais une unité forte pour achever les siennes, les ligth anglaises me renvoyaient dans mes 22 mal en point et à mon tour vulnérable. Je n'ai pas eu les bonnes cartes pour monter une combo décisive et les unités de JB me fuyaient in extremis à chaque fois. La fin c'est décidé sur un jet de dés en faveur de JB qui remporte la partie 7 -6. Une boucherie.

Le retour a été plus rapide. J'ai été plus patient pour achever les français et les attaques de JB se sont cassées les dent sur une armée anglais de light bien en place et lançant 4 dés de tirs après s'être déplacé... ça pique comme dirait Simon ! J'avais renforcé mon flan droit et JB s'est escrimé de passer par le centre et le gauche. Ce fut rude pour les français. Victoire pour moi 7-3.

Voilà.. Bussaco est un scénario rude, long si on veut gagner et le nombre d'unités françaises n'est pas du tout gage de victoire.

Igins


 mais on a entendu dire
qu'un certain "Pikachu" était bien placé... ;-)



 Une table star wars ARMADA

 où El Présidente
 s'est fait initier par Bruno
(enfin de retour au club après une longue absence).

 "Ce ne serait pas l'empire
en train de contre-attaquer là ?"

Et une table DBM
où, là aussi, semble-t-il
l'Empire lançait une contre-attaque.

(Nanardus jouant des Romains Impériaux...)

Face aux assyriens de Nikodonosor.
(une armée qu'il commence à bien connaître.)

Dès le début de la bataille
les choses sentent mauvais pour l'empire :
l'allié sarmate placé sur l'aile droite
refuse de se lancer à l'attaque
et négocie avec le consul Nanardus
pour toucher plus d'argent...

Tandis qu'en face, au contraire,
l'allié scythe de Nikodonosor,
placé en marche de flanc de ce même côté,
déboule sur la table
au tout début de l'engagement !

Les chars lourds de Niko
s'approchent confiants,
le sarmate en face d'eux 
n'a toujours pas bougé
et est encore en colonne...
(et puis chevaliers supérieurs
face à chevaliers "fast"
c'est du tout bon !)


En plus ils sont soutenus
dans leur attaque par l'infanterie lourde d'un côté
et l'allié scythe précédemment cité de l'autre.

 Sur l'aile gauche,
rien de décisif ne se passe,

 les auxiliaires romains
se contentent de mettre la pression sur les assyriens
les empêchant de ramener leur cavalerie
sur l'autre aile
( C'était leur objectif principal
donc cette situation arrange les romains).

les cavaliers légers numides des romains
viennent taquiner les assyriens
sur leurs arrières...à leurs dépends.

Tout se joue donc sur l'aile droite.

 Heureusement pour le consul Nanardus
le sarmate redevient fiable et se déploie en ordre de bataille
juste avant l'engagement !
(Comme quoi,il faut toujours 
avoir quelques caisses d'or en réserve :-) ).

Sur leur gauche,
les légionnaires  affrontent les lanciers assyriens
en ordre mince et devraient finir
par prendre l'avantage sur eux
( en fait, ça n'arrivera pas...).

Et sur leur droite,
la cavalerie romaine vient de balayer
l'allié scythe et les tirailleurs assyriens
(malgré leur position avantageuse
en haut d'une colline).

Nanardus commence à penser 
que les dieux de la guerre
ne l'ont pas abandonné,
les chars assyriens vont être pris en tenaille
car leurs flancs ont lâché !

Mais les dieux sont fantasques
et ce qui devait arriver depuis un moment
se produit soudainement :
les chars lourds des assyriens
détruisent enfin les sarmates face à eux,
se ruent sur le flanc des troupes romaines
placées de part et d'autre
 et réussissent à emporter l'armée impériale
au moment précis où eux aussi 
(les chars)
se font démoraliser !

Les assyriens ont finalement perdu 2 corps ( chars lourds et allié scythes)
mais ne sont pas vaincus ce qui n'est pas le cas des romains !

Niko remporte la victoire !!!

"T' as vu c'que j'en fais de ta contre attaque ?!"
( Niko, rebelle en puissance)

Nanardus

 L'excuse trouvée par le consul romain 
pour expliquer sa défaite :
" Il manquait une unité de cavaliers dans l'armée assyrienne
(certainement mal rangée lors d'une précédente partie *)
alors j'ai prêté une plaquette de général romain à Niko, 
( en bleu sur la photo ci-dessus *)
ce sont ces traîtres qui ont dû lui révéler mes plans !"

*note de l'auteur

Aucun commentaire:

Publier un commentaire