samedi 18 mars 2017

Le "jour" le plus long à JTI.

3 tables au club ce vendredi :



 Vendredi, nous avons rejoué la bataille de Raab avec André et Paolo sur la règle C&C Epic.

Ce fut une très longue bataille, qui finit après minuit. L'histoire a été complètement respectée : après une longue résistance, la cavalerie autrichienne à l'aile gauche a été complètement détruite, ce qui a permis aux cavaliers français de déferler sur le centre. André a gagné 17 à 14.

Une belle partie.   :-)

JB

 ça cogite ferme !

 Quelques gros plans
pour apprécier la qualité des figurines.
Artillerie et infanterie d'abord.

 Cavalerie.

 Le jeu semble plus riche en possibilités que le C & C napo "normal"
mais la durée des parties est plus conséquente d'après ce que j'ai cru comprendre...

 La table de Guild ball 
qui commence à prendre de l'allure. :-)
 ( ça plaît alors on investit ?)

Là aussi, les parties semblent longues
car il faut encore se référer souvent à la règle,
les choses devraient aller plus vite à l'avenir.
En tout cas, nos deux testeurs 
semblent trouver que le jeu est riche en promesses.

Vue rapprochée:
 Même si les copains 
n'ont pas encore eu le temps de peindre les figurines,
on voit déjà qu'elles ont du potentiel !

 La table DBM:
Marco commande l'armée assyrienne,
du choc, du choc, encore du choc !
Une armée qui correspond bien à son style !

Malheureusement, elle est peu nombreuse
et il devra intégrer des troupes légères à sa ligne de bataille
pour pouvoir couvrir tout le front.
 
 A gauche, les chars lourds
et le point faible à l'extrême gauche...

 Centre gauche, l'infanterie lourde
et le point faible sur la gauche...

 Centre droit, la cavalerie d'élite.

 A droite, l'infanterie légère
complète le dispositif
face à l'infanterie légère adverse.

 En face et dans le même ordre,
les romains patriciens de Nanardus
déploient les cavaliers barbares
( le général romain qui les commande
est lui placé à l'extrême gauche
face au point faible des assyriens ).

 Centre gauche,
les légionnaires en rangs serrés
soutenus par quelques archers.

 Centre droit,
les barbares à pied manoeuvrent 
(je sais, ce n'est pas leur tasse de thé !)
sous les ordres directs du général en chef romain,
pour prêter main forte aux légions.

 A droite, les auxiliaires
vont devoir quitter l'abri de la broussaille
pour couvrir le flanc droit de leur amis barbares.
Ils affronteront les auxiliaires assyriens (faciiile !)
et leur cavalerie ( chauuds les marrons ! ).

 Le petit allié arabe des romains
dont le général cherchera à exploiter les points faibles
de la ligne assyrienne
et finira par se tailler la part du lion dans la bataille.

 Les chars lourds assyriens
ont pris l'avantage
 sur les cavaliers barbares moins puissants
mais ils n'ont plus de flanc...

 Les barbares,
champions du corps à corps,
fracassent les fantassins lourds assyriens.
Le centre de l'armée de Marco
est démoralisé!

 Les auxiliaires romains encaissent le choc
de la cavalerie assyrienne sur la droite.

Sur leur gauche,
le général de l'allié arabe,
profitant d'un point faible,
perce les lignes assyriennes
et se jette sur leurs bagages avec un plaisir certain :-)
achevant de démoraliser l'armée.

Les romains sortent vainqueurs de l'affrontement !

(et Marco envisage un dépôt de plainte 
pour tenter d'interdire l'usage de ses dés noirs à Nanardus ;-) ).

Nanardus

Aucun commentaire:

Publier un commentaire